Les aides destinées aux alternants

aides alternants
Les différentes aides destinées aux étudiants en alternance

L’alternance, si elle offre l’avantage d’offrir un salaire aux élèves, permet également de se voir attribuer certaines aides financières. En effet, l’alternant possède le statut de salarié, mais sa rémunération répond à certains critères, comme l’âge ou le niveau de formation initiale pour les contrats de professionnalisation. En découle un pourcentage du SMIC ou du SMC (Salaire Minimum Conventionnel), auquel peuvent donc s’ajouter certaines aides, véritables « petit plus » dans un budget tout de même généralement assez limité. Découvrons les dispositifs existants pour les alternants.

#1 Les aides au logement

Le logement est une dépense significative dans le budget d’un étudiant. C’est en effet l’un des points les plus onéreux. Toutefois, il existe des aides qui peuvent être allouées sous certaines conditions. L’Action Logement a ainsi mis en place le Mobili Jeune, qui prévoit jusqu’à 100 euros maximum d’aide sur le loyer pour les moins de 30 ans. Le jeune inscrit en alternance ne doit pas gagner plus que le SMIC mensuel brut, et l’entreprise avec laquelle il a signé son contrat doit relever du secteur privé et verser une cotisation au dispositif du 1% logement. A noter que la demande est à faire en ligne dans les 6 mois suivant le début de la formation. L’alternant peut également effectuer une simulation auprès de la Caisse des Allocations Familiales (CAF) afin de voir s’il peut bénéficier de l’Aide Personnalisée au Logement (APL), et les moins de 30 ans peuvent déposer un dossier auprès du Comité Interprofessionnel pour le Logement (CIL) dans le but d’obtenir l’aide « Action Logement », toujours sous certaines conditions.

#2 Les aides régionales

Il convient, une fois inscrit en alternance, de contacter le Conseil Régional dont on dépend afin de connaître les dispositifs locaux existants. En effet, selon les régions, il est possible d’obtenir des aides sur le transport, l’hébergement ou encore la restauration. La région Ile de France propose ainsi par exemple une aide comprise entre 100 et 320 euros pour l’achat de livres, tandis que la Bretagne verse entre 400 et 800 euros (somme forfaitaire) pour le dispositif ARGOAT (Aide Régionale pour le transport, l’hébergement et la restauration).

#3 Les aides selon les ressources familiales

L’attribution des aides dépend de plusieurs critères notamment de ressources, comme avec l’allocation de rentrée scolaire (ARS), pour les moins de 18 ans, ou encore les allocations familiales, pour les moins de 20 ans. La rémunération de l’alternant, outre celui des parents, est également prise en considération, là encore n’hésitez pas à contacter la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) ou la MSA (Mutualité Sociale Agricole) afin de vérifier vos droits.

#4 Votre entreprise

Vous avez le statut de salarié, de ce fait, vous avez autant de droits que d’obligations que vos collègues. Les comités d’entreprise offrent de nombreux avantages selon la taille et la dynamique de l’établissement. Vous allez ainsi pouvoir potentiellement bénéficier de tickets restaurant, de chèques vacances ou chèques cadeaux… Des à-côtés non négligeables qui peuvent agrémenter le quotidien !

#5 Divers

En 2017, une aide ponctuelle de 335 euros a été versée aux jeunes apprentis de moins de 21 ans dont le contrat avait débuté entre le 1er juin 2016 et le 31 mai 2017. L’Agence de Services et de Paiement (ASP) était en charge du virement bancaire. A ce jour, la décision de reconduire cette aide n’est pas encore arrêtée. Autre avantage, les contrats d’apprentissage, au contraire des contrats de professionnalisation, sont exonérés d’impôts sur le revenu. Enfin, suite à la récente réforme quant à l’alternance, le gouvernement a décidé d’ajouter un bonus afin de motiver les jeunes, à savoir une aide de 500 euros allouée aux apprentis de 18 ans pour passer leur permis de conduire.

Le CFA de l’IGS Lyon, centre inter-entreprises réputé pour ses cursus dispensés en alternance, propose des formations dans divers domaines d’activités, en adéquation avec les besoins émergents des professionnels.