Contrat d’alternance : comment convaincre un recruteur ?

Contrat d’alternance
Convaincre un recruteur pour son contrat d’alternance.

Conjoncture économique compliquée. Manque de temps pour encadrer les jeunes talents. Réticence à enrôler un alternant peu expérimenté… Les arguments qu’un recruteur peut mobiliser pour vous mettre au défi sont classiques, mais loin d’écarter toute discussion. En effet, vous êtes attendu sur votre capacité de persuasion, votre motivation, votre entrain et vos aptitudes de communication. Pour mettre toutes les chances de votre côté, le CFA Lyon vous propose quelques bonnes pratiques à adopter d’urgence !

#1 Enquêter sur l’entreprise et son cœur de métier

Ce travail en amont doit déjà transparaître entre les lignes de votre lettre de motivation. C’est le premier signal positif d’un candidat impliqué. À l’heure du tout-numérique, il est plus aisé de compiler des informations de base sur l’entreprise (historique et actualités), mais aussi ses concurrents et, plus largement, son microenvironnement. Justifier de quelques connaissances, même superficielles, sur l’activité, vous démarquera déjà d’une grande partie des candidats « impersonnels ». C’est donc la première bonne pratique que l’on vous conseille, même si vous postulez pour une fonction « transversale » qui n’est à priori pas impactée par les considérations techniques.

#2 Convaincre avec un projet professionnel viable et cohérent

Travaillez votre speech, arrondissez les angles de votre projet professionnel et formulez votre cheminement académique de la manière la plus cohérente possible. Votre recruteur se projette dans l’avenir proche. Faites écho à cette posture et faites jouer votre valeur ajoutée : regard neuf sur l’entreprise, motivation à toute épreuve, rigueur et, si tout se passe bien, une compétence disponible pour combler tout besoin éventuel.

#3 Afficher sa détermination

À ce stade, vous n’allez sans doute pas briller par l’importance de vos expériences professionnelles. C’est précisément pour cette raison qu’il faut jouer la carte de la motivation. Votre détermination doit être explicite. Mieux vaut en faire un peu trop que pas assez. Votre verbatim doit comprendre le souhait d’apprendre, le sens de l’écoute, la curiosité, etc. Vous devez également vous montrer prêt à évoluer dans une équipe et à vous conformer aux règles de l’entreprise.

#4 Rassurer l’employeur sur le rythme de l’alternance

« Je manque de temps à consacrer à un alternant ». Vous aurez sans doute droit à cette phrase si vous jetez votre dévolu sur une entreprise en sous-effectif et/ou avec une charge de travail conséquente. Ici, il s’agira de rassurer votre interlocuteur en mettant l’accent sur votre autonomie et sur votre capacité à apprendre vite lorsqu’on vous en donne l’occasion. Insistez également sur le fait que votre tuteur ne sera pas votre seul référent, puisque vous êtes également encadré dans votre centre de formation.

Vous êtes à la recherche d’un contrat d’alternance ? Le CFA Lyon vous accompagne !