L’alternance comme source de talents

alternance en entreprise
L'alternance : une voie d’excellence en entreprise

Si l’alternance fait office de voie d’excellence, il est bon de souligner qu’elle représente également un format des plus intéressants pour les entreprises qui ont l’occasion de se constituer un véritable vivier de jeunes talents. Savant mariage d’enseignements théoriques et de périodes en entreprise, l’alternance s’adapte parfaitement aux besoins des entreprises. Découvrons la valeur ajoutée apportée par ce mode de formation.

L’alternant à l’image des besoins de l’entreprise

Désormais considérée comme un pilier à part entière des ressources humaines, l’alternance offre bon nombre d’avantages, tant pour les étudiants que pour les entreprises qui peuvent utiliser ce format de cursus pour arriver à une politique de pré-recrutement. L’alternant est effectivement à considérer comme un salarié, il convient, sous couvert d’indulgence, de lui confier un poste à part entière. Il peut alors acquérir une première expérience professionnelle significative, grâce à laquelle il découvre le monde de l’entreprise et apprend un métier dans sa globalité.

L’entreprise va ainsi pouvoir découvrir de jeunes talents, tester leur motivation et évaluer leurs compétences. Il est capital de bien penser l’accueil et l’encadrement de l’étudiant par un tuteur ou une personne avec une grande expérience sur le poste, afin d’assurer un suivi et un accompagnement de qualité. Ainsi, l’alternant va pouvoir être formé en totale adéquation avec les besoins et attentes de l’entreprise, de quoi le rendre immédiatement opérationnel. L’entreprise peut par la même construire ses futures équipes, en renouvelant ses compétences.

Des embauches sécurisées

L’alternance représente un deal « gagnant-gagnant » : l’étudiant acquiert de solides bases favorables à son insertion professionnelle, quant à l’entreprise, elle jouit d’un dispositif vertueux lui permettant de repérer de potentielles futures recrues, bénéficiant par la même d’aides financières. Par une transmission de savoirs et de compétences, l’entreprise va pouvoir « formater » le jeune à ces procédures, l’initier à sa culture, ses métiers, ses pratiques, en résumé le familiariser avec son nouvel environnement. Cela représente un gain de temps considérable, et non négligeable, pour le futur recruteur qui a l’opportunité de sécuriser les embauches.

Le jeune diplômé, motivé et opérationnel, va en effet être apte à tenir un poste junior dès l’obtention de son diplôme, il possède d’ores et déjà un regard avisé sur le monde de l’entreprise ainsi qu’une conscience de la réalité du marché. Selon la DARES (Direction de l’Animation de la Recherche, des Etudes et des Statistiques), 80% des alternants diplômés décrochent un poste dans les 6 mois suivant la formation. « Il y a une volonté forte de la part de notre entreprise de pouvoir profiter de l’alternance pour se constituer un vivier de jeunes potentiellement embauchables. Donc nous jouons vraiment la carte de la formation afin de pouvoir leur proposer derrière un poste en CDI », explique un responsable RH d’un grand groupe industriel.

Le CFA de l’IGS Lyon, réputé comme acteur de choix dans les formations en apprentissage, propose un large panel de cursus adaptés aux besoins des entreprises, qui ont l’occasion de découvrir des profils aptes à répondre à leurs attentes.