Qui sont ces jeunes qui préparent leur diplôme en alternance ?

choisir l'alterance

Pour l’année scolaire 2016-2017, 420.000 apprentis ont été recensés dans l’Hexagone, ce qui représente 7% des étudiants âgés de 16 à 25 ans. Un chiffre en dessous de l’objectif de 500.000 apprentis, fixé par les gouvernements successifs ! Néanmoins, l’apprentissage devra voir sa cote de popularité augmenter dans les quelques années à venir, suite aux mesures annoncées par le gouvernement. En effet, la réforme de l’apprentissage constitue, avec la réforme de la formation professionnelle et celle de l’assurance-chômage, le deuxième chantier social du quinquennat Macron, après celui des ordonnances réformant le Code du travail. Découvrons qui sont ces jeunes qui optent pour ce mode de formation.

Le nombre de jeunes femmes en apprentissage augmente

La majorité des apprentis (62% en 2016) s’orientent vers des formations de type CAP, BEP ou bac professionnel, dispensées dans l’un des centres de formation des apprentis (CFA) ou dans les lycées professionnels. Mais, une augmentation du nombre des apprentis du supérieur (BTS, titres certifiés par l’Etat) a été observée depuis 1987, suite à l’introduction de l’apprentissage dans l’enseignement supérieur. En 2016, « les embauches d’apprentis préparant un diplôme de niveau Bac +2 ou plus sont en hausse de 5,3% par rapport à 2015 », selon le ministère du Travail. Un apprenti sur deux était alors titulaire du baccalauréat au moment de signer son contrat.

La part des jeunes femmes en apprentissage augmente depuis 20 ans, selon la Dares. Elles sont minoritaires dans le privé (34,4%) et légèrement majoritaires dans le public (50,5%). Les garçons s’orientent pour la majorité (75%) vers les métiers de l’industrie et du bâtiment, tandis que la majorité des jeunes femmes (77%) s’orientent vers les services. Par ailleurs, 43% d’entre elles choisissent de préparer un diplôme ou un titre de l’enseignement supérieur, contre 32% des jeunes hommes», souligne la Dares.

Les apprentis préfèrent les entreprises de 50 salariés et plus

En 2016, 57% des nouveaux contrats d’apprentissage sont destinés à préparer un diplôme dans les métiers de l’industrie et du bâtiment. Néanmoins, « le métier préparé ne relève pas toujours directement de l’activité principale de l’entreprise », selon la Dares. C’est le cas par exemple des nouveaux apprentis dans le secteur de l’industrie qui se forment plutôt à des métiers de services. La quasi-totalité des apprentis privilégient le secteur privé pour effectuer leur formation pratique. En 2016-2017, l’effectif d’apprentis du secteur public était estimé à moins de 5% de l’ensemble des apprentis.

Selon l’étude, les titulaires d’un diplôme obtenu par la voie de l’apprentissage bénéficient d’une insertion professionnelle plus rapide comparés aux diplômés issus des filières classiques.

Le CFA Lyon propose plusieurs formations en apprentissage afin d’accompagner les jeunes vers l’insertion professionnelle, grâce notamment à une véritable expertise en matière de formation et d’emploi des jeunes et une coopération étroite et renforcée avec les partenaires économiques et sociaux.