Focus sur le métier de gestionnaire de paie

metier-gestionnaire-paie
Le gestionnaire de paie a une responsabilité déterminante au sein de la structure qui l’emploie

Spécialiste du bulletin de salaire, le gestionnaire de paie joue un rôle central au sein d’une entreprise, d’une organisation, d’un cabinet comptable ou toute autre structure professionnelle. Ses missions ne se limitent pas à l’établissement des fiches de paie pour l’ensemble des salariés et peuvent varier en fonction du contexte et du type de structure où il exerce son métier.

Les missions d’un gestionnaire de paie

Le gestionnaire de paie a une responsabilité déterminante au sein de la structure qui l’emploie. Il veille au bon déroulement des procédures techniques et administratives liées à la gestion du personnel. Sa première mission consiste à élaborer les bulletins de salaire en se basant sur les éléments de chaque employé (le poste occupé, l’ancienneté et le nombre de jours travaillés par mois).

Par ailleurs, la préparation des fiches de paie n’est pas la seule tâche d’un gestionnaire de paie. Il doit, en outre, s’occuper de :

  • La gestion des absences et des congés payés.
  • La saisie des éléments permettant de préparer les fiches de paie.
  • L’ensemble des déclarations sociales de l’entreprise (cotisations patronales, cotisations salariales, caisses de retraite, etc.).
  • L’application du droit du travail et du droit social (rémunération, congés, conventions collectives, etc.).
  • La rédaction des contrats de travail et l’établissement des fiches de poste, le cas échéant.
  • La communication autour des bulletins de paie.

Les compétences requises pour devenir gestionnaire de paie 

Les qualités requises pour exercer le métier de gestionnaire de paie sont à la fois techniques et relationnelles : de l’organisation, de la rigueur, mais aussi de l’empathie et de la pédagogie. Le respect de la confidentialité est également essentiel, tout comme une grande capacité d’adaptation. Il est ensuite indispensable de faire preuve de curiosité en mettant à jour ses connaissances en droit social et gestion administrative du personnel.

En outre, un bon gestionnaire de paie doit faire preuve de compétences additionnelles afin de mener à bien les tâches qui lui sont imparties, à savoir :

  • Une maîtrise des logiciels de paie et des outils de gestion du personnel.
  • Une solide connaissance des terminologies sociales et comptables.

Les perspectives d’évolution du métier

Une fois en poste, le gestionnaire de paie est censé être rapidement opérationnel. À ce niveau, il est à noter que la formation académique ne suffit pas pour accéder à ce métier est doit être complétée par des stages ou, au mieux, par un cursus en apprentissage. À défaut, il est souhaitable de pouvoir justifier d’une première expérience dans un cabinet d’expertise comptable ou en centre de gestion des paies.

Ce métier offre plusieurs perspectives d’évolution à moyen et long terme : le poste de gestionnaire de paie au sein d’une entreprise peut conduire à celui de responsable de pôle ou de responsable de paie. De plus, et après avoir cumulé de l’expérience et suivi une formation complémentaire, il est possible de prendre la tête d’un service des ressources humaines (RRH ou DRU). Pour sa part, le gestionnaire de paie qui exerce dans un cabinet comptable peut évoluer vers un poste de responsable de pôle.

Le salaire d’un gestionnaire de paie

En France, la rémunération annuelle moyenne d’un gestionnaire de paie est de 29 560 € brut, soit un salaire mensuel de 1 764 €. Cette rémunération varie en fonction de plusieurs critères tels que le type de missions confiées au gestionnaire de paie.

Les formations qualifiantes au métier de gestionnaire de paie

Pour devenir gestionnaire ou chargé de paie, vous devez passer par une formation spécifique, à l’instar du Titre niveau III Gestionnaire de paie en apprentissage proposé par le CFA IGS Lyon. Ce titre professionnel prépare les apprentis en les dotant des compétences techniques nécessaires à l’exercice de la fonction de gestionnaire de paie, notamment :

  • La préparation, l’édition et le contrôle des bulletins de paie ;
  • L’utilisation des logiciels de paie ;
  • La rédaction des contrats de travail et des déclarations mensuelles, trimestrielles et annuelles ;
  • La prise en charge des formalités d’embauche ou de rupture de contrat…

En outre, le Titre niveau III gestionnaire de paie en apprentissage peut compléter un BTS comptabilité et gestion du CFA IGS Lyon. Après embauche, vous serez amené à suivre des formations régulières liées aux changements de la législation du travail.

Le métier de gestionnaire de paie vous intéresse ? Découvrez la formation de gestionnaire de paie en apprentissage du CFA IGS de Lyon !